Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Morgane et Jérôme
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/03/2008
Nom BERTHIER
    Envoyer un message
Envoyez-moi un SMS
Durée du séjour 11 mois
Nationalité France
Description
On ne travaille pas pour l'année de nos 30 ans!!!!
Note: 4,3/5 - 77 vote(s).



Localisation : Pérou
Date du message : 09/11/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Pérou - Cuzco

Pérou

1 Euro = 4 Nuevos Soles

Ce voyage au Perou sera le plus touristique que nous aurons fait mais aussi le plus court. Nous ne devrions pas dépasser les 15 jours dans ce pays, faute de temps : notre programme est chargé !
Nous nous contentons donc des sites qui font la réputation du pays, et de toutes façons vu le budget qu’il faut ici ce n’est peut-être pas plus mal !!

Suite au Lac Titicaca et à la ville de Puno, nous avons pris la route pour la mythique ville de Cuzco, que l’on a atteinte non sans mal après 9h de bus. La route était bloquée depuis quelques jours à cause de manifestants réclamant à l'État l'électricite et l’eau courante pour leur village, pour cela ils ont renversé des tonnes de pierres sur la route afin d'empêcher toute circulation. Nous, bien–sûr, nous sommes passés le lendemain de la fin des événements (apparemment ils ont eu gain de cause), et nous avons du slalomer entre toutes ces pierres ce qui a bien ralentit notre progression !!

Cuzco ou Cusco, qui signifie « nombril » en langue quechua, fut la capitale de l’Empire  Inca. Comme expliqué dans le récit précédent sur le Lac Titicaca, la terre de Cuzco avait su engloutir le sceptre d’or de Manco Capac...la ville aurait été alors fondée, nous sommes au XI ou au XII siècle... depuis, elle a vu se succéder une dynastie de 13 empereurs avant l'arrivée des espagnols en 1532…
L’extraordinaire Empire Inca a donc vu ses premiers jours prendre vie en ce lieu (cela dit, l’origine du monde inca est aujourd’hui encore discuté...).  Ce qui est certain c’est que Cuzco fut bel et bien sa capitale, toute l’administration de l’Empire s’effectuait de ce lieu et elle fut aussi le point de départ de son expension. En un peu moins d’un siècle, l’Empire s'étendit considérablement, et à son apogée, il couvrait une superficie de plus de 3 millions de km2 ( de la Colombie en passant par l’Argentine, le Chili, l'Equateur, la Bolivie et bien entendu le Pérou : berceau originel).
Malheureusement, le règne Inca n’a pas su résister à la force des espagnols et connu une fin tragique. En 1532, lorsque Francisco Pizzaro et ses hommes débarquent, ils ne sont pas perçus comme une menace au contraire ils furent accueillis comme des divinités venues rétablir la paix. En effet, à cette époque l’Empire souffre d’une guerre interne qui le divise en 2. L’impitoyable Pizarro saura utiliser ce moment de faiblesse, sa position « divine » et saura duper cruellement les Incas en leur promettant la libération de leur Empereur (qui avait été fait prisonnier) contre une rançon : de l’or et de l’argent. Les Incas s'executèrent et donnèrent toutes les richesses demandées mais au moment de libérer leur empereur : Atahualpa, Pizarro le fit exécuter… La cruauté des colons est bien connue, on vous passera donc les épisodes sanglants : de viols, de meurtres, de destructions, … sans aborder le sujet de la « religion » forcée…

Aujourd’hui du haut de ses 3326m d’altitude, la ville de Cuzco a perdu son identité inca même si on peut encore voir quelques vestiges, par contre elle allie de magnifiques architectures coloniales et religieuses bâties par les colons espagnols. Elle n’a pas grand chose de péruvien car extrêmement riche et développée par rapport au reste du pays, on lui a même trouve un air de ressemblance avec un village suisse par son côté snob et chic.
C’est certain que pour nos yeux de touristes la ville, ses ruelles, ses places, et ses édifices sont vraiment charmants mais la ville perd énormément en authenticité. Autour de la place des Armes c’est un dédale de boutiques « souvenirs », de tours operators, de restos, etc..., le Mac Do a même pignon sur rue et un StarbuckCoffee est à venir... La ville s’est tellement enrichie grâce au tourisme et à sa proximité avec le fameux Machu Picchu, que le prix d’une simple maison est passé en 5 ans de 50 000 US$ à 350 000 US$.
Pour nous, touriste c’est juste du grand n’importe quoi, les prix sont excessifs. Il faut acheter un « bolleto Turistico » pour pouvoir accéder aux différents sites à 130 soles soit 45 euros tout de même !! On n’a pas réussi a se loger pour moins de 15 euros (ce qui est énorme pour le Pérou), et l’on atteint le summum avec le Machu Picchu.
Pour arriver à survivre financièrement, il faut vraiment être futé et surtout avoir du temps, de la volonté et de bonnes jambes !!!

Notre première opération « survie » a été de louer une moto et de nous débrouiller tout seul sans tour operator pour visiter la Vallée Sacrée. C’est vrai, que depuis le début de notre voyage nous avons souvent privilégié pour les visites les moyens de transport autonomes. Il s'avère qu’à chaque fois ce fut un bilan de liberté et d'économie ; nous, on est fan et si vous vous sentez capable, c’est vraiment la solution la plus plaisante.
Nous avons donc « ridé » à travers ces paysages extraordinaires pendant toutes une journée, et visité des sites superbes : Pisaq, Ollantaytambo, les Salinaras, et le surprenant site de Moray.
Tous ces sites, nous ont  révélé l’intelligence, la sagacité et l'avancée technologique dont bénéficiaient les Incas.
- Pisaq, où les Incas ont pu s’illustrer dans leur façon d’exploiter les sols même les plus inhospitaliers grâce entre autres aux cultures en terrasse que l’on peut admirer sur ce site.
- Ollantaytambo et sa forteresse
- Et le stupéfiant site de Moray avec ses terrasses disposées en cercle. La théorie admise quant à l’utilisation de ces terrasses par les Incas, est qu’elles auraient été utilisées comme laboratoire agronomique. Les scientifiques actuels ont même observé un écart d’environ 5 degrés entre elles, ce qui aurait permis aux Incas d'étudier l'acclimatation des diverses cultures.

Un tour en moto qui s’est transformé en véritable voyage dans le passé tant ces sites transpirent encore l'âme inca…

Notre seconde opération « survie financière » fut la découverte du Machu Picchu.
En arrivant à Cuzco, on a rapidement découvert les prix exorbitants qu’entrainait la visite du Machu. Pour le train, le moyen le plus communément utilisé par les touristes faute de temps, il faut compter 96 dollars US aller-retour dans un compartiment pour touriste, où surtout on ne vous mélange pas à la population locale et où le confort n’est même pas de mise à ce prix là ! C’est certainement, le train le plus cher rapport prix/km d'Amérique latine, puisque le site du Machu Picchu ne se trouvent qu’a 130km de Cuzco !
Parmi les différentes solutions possibles (moitié bus moitié train, etc..), toutes se sont révélées rapidement couteuses alors on a opté pour un beau détour et de la marche : et oui ça au moins on est sur que ça ne coute rien !!!
Il nous aura fallut plus de 8h de bus, une crevaison, et 2h30 de marche le long de la voie de chemin de fer qui se seront terminées à cause du retard pris par le bus, sous la pluie et à la frontale, pour atteindre le village d’Aguas Calientes qui se trouve en dessous du Machu : … une véritable expédition digne des meilleurs épisodes des « cites d’or », nos rôles de Zia et Esteban étant pris très au sérieux, même si Tao nous a terriblement manqué et qu’un condor nous aurait été bien utile !!
 
Le lendemain, il a fallut se lever à 3h50 (très exactement), afin d'être dans les tous premiers sur le site et tenter des photos sans touristes, les premiers cars montant au site partant vers 5h30 (à 7US$, l’aller) nous devrions y être à temps !!
On s’est donc à nouveau équipé de nos frontales et on est parti, munis de nos billets d'entrée à 40Euros/pers (et oui !!!!) achetés la veille, pour 1h de marche bien raide. Nous sommes arrivés les 8èmes devant le guichet, mais après avoir joué des coudes et s'être tapés un sprint, on a tout de même été les tous premiers à arriver à l’emplacement où se prennent toutes les photos cartes postales : un pari gagné et des photos sublimes !!! , comme quoi l’effort paie !
Heureusement pour nous, le Machu Picchu a su etre digne de nos efforts, sa vision fut tout simplement saisissante, sublime, inoubliable !

Le Machu Picchu (2438m d’altitude), qui signifie en langue quechua « vieille montagne », s'avère être une ancienne cité Inca qui fut construite au XV siècle sous le rogne de l’Empereur Inca Pachacutec. La cité, en plus de sa très bonne conservation et de sa beauté, doit aussi son renom au mythe de « cité-perdue » qui l’entoure. Il s'avère que ce mythe n’est pas réellement fondé puisque le Machu Picchu apparait dans divers récits (explorateurs, évangélistes,…) et qu’il fut souvent visité par les colons espagnols des 1530,  il faut donc plutôt parler de « cité-oublie ».
Sa « re »découverte incombe à Hiram Bingham, un historien américain, passionné d’histoire inca qui fort de ces récits, s’était mis en tête de retrouver cette cité « perchée ». Le 24 Juin 1911, au bout de longues journées de marche dans la forêt, il découvre grâce à un jeune garçon, dont l’histoire a oublié le nom, le fabuleux site. Le Machu Picchu est alors révélé au monde, et un engouement populaire et touristique sans suivit immédiatement.
En 1983, le Machu est inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial par l’Unesco. En 2007, il est même élu par des milliers d’internautes comme tant l'« une des sept nouvelles merveilles du monde »ce qui malheureusement n’a fait qu’augmenter le tourisme qu’il subit et le fragiliser.

Du coup, notre approche pour le moins écolo, nous a semble être d’autant plus bonne. En effet, elle crée une limite-naturelle à l’accès du site (ce qui engendrerait beaucoup moins de touristes…) et nous a laissé un gout d’Indiana Jones…
A cette superbe journée, il faut aussi rajouter un facteur chance énorme qui a voulu que le jour de notre visite les trains péruviens effectuant la ligne, étaient en grève ce qui a foncièrement limité le nombre de touristes sur le site. D’après ce qu’on a entendu le Machu avait rarement connu aussi peu de visiteurs !
Nous pouvons donc ajouter à notre liste (qui commence à s’allonger…) des merveilles du monde visitées, le nom du Machu Picchu : ça c’est fait !!!!

Prochaine étape touristique la ville d’Arequipa, où on devrait se reposer un peu : autant de sport ça fatigue !!! puffffffffffffffff

 


Note: 5/5 - 1 vote(s).

Syndication :

Par gaelle

le 13/11/2008 à 16:05:58

Coucou!! Et beh, c'est pas un mythe alors? on m'avait dit que le Pérou était cher surtout pour visiter les sites, et ben vous l'avez vérifier!!! Avez vous au moins trouvez Esteban, zia??? Sinon, vous pouvez ecrire pour vous faire rembourser!!!!
Gros bisous

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Morgane et Jérôme ]