Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Morgane et Jérôme
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/03/2008
Nom BERTHIER
    Envoyer un message
Envoyez-moi un SMS
Durée du séjour 11 mois
Nationalité France
Description
On ne travaille pas pour l'année de nos 30 ans!!!!
Note: 4,3/5 - 77 vote(s).



Localisation : Cambodge
Date du message : 24/06/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Le Cambodge, une terrible histoire...

Bonjour a tous,

Après toutes nos visites et les rencontres faites, il est devenu important de vous faire un topo sur ce pays qui porte encore aujourd'hui les nombreux stigmates de son lourd passé; un passé finalement récent quand on réalise que le Cambodge connait une véritable accalmie politique et un vrai essor économique que depuis 2003, date des dernières élections (remportées par le CCP (Cambodian People's Party), parti communiste).Et pour en arriver à ce résultat (qu'il est encore difficile et précoce d'estimer stable), il aura fallut plus de 50 ans de luttes, de guerres, une révolution, un génocide, et des milliers de morts...
Pour tout vous dire, notre désir d'approfondir l'histoire de ce pays en plus d'une soif culturelle, c'est confirmé et accentué à l'hôpital. Là, nous avons rencontré le professeur My Samedy, le doyen des médecins cambodgiens qui doit avoir au moins 70 ans et qui vous raconte entre 2 radios dans un français excellent qu'il fait parti des (seulement) 11 médecins a avoir survécu aux Kmers Rouges (les autres ont tous été tués...) ou encore cet autre médecin qui vous dit qu'il ne faut pas s'inquiéter que l'on peut vivre avec des corps étrangers dans le corps puisqu'on lui a tiré dessus lorsqu'il avait 9 ans et que aujourd'hui il vit très bien avec ce plomb dans le ventre. Bref, pour nous c'est devenu tout simplement impossible de visiter ce pays sans essayer de le comprendre, voici les quelques points historiques a retenir...

Fin du XIXeme, alors que la monarchie et le territoire cambodgiens sont menacés par ses voisins : le Vietnam et la Thaïlande, la France encourage fortement le roi Norodom I à signer un protectorat, nous sommes en 1863, 21 ans plus tard les français forceront le roi à signer un nouveau traité, le Cambodge devient alors une colonie française (d'où l'architecture colonialiste et l'influence française encore très présente que nous rencontrons). Malgré un mouvement anti-français, et jusqu'à la seconde guerre mondiale, le Cambodge connait cependant une accalmie.
En 1942, le jeune prince de 19 ans: Sihanouk est mit au pouvoir par les français, qui espère faire de ce jeune homme un allié.
Or le désormais roi Sihanouk mènera une campagne pour l'indépendance de son pays, qu'il obtiendra en mai 1954 (Conférence de Genève). Fort de cette victoire il organise les 1eres élections démocratiques de son pays qu'il remporte largement, il gouvernera le Cambodge pendant les 15 prochaines années, années prospères.
En parallèle, un groupe de jeunes cambodgiens qui se sont rencontrés en France pendant leurs études où ils ont découvert l'idéologie Marxiste, vont créer dès leur retour au pays le Parti Communiste Indochinois, parmi eux un certain Pol Pot...Mais le parti fut réprimé par le gouvernement, et ils durent se réfugier dans la jungle en 1962. À partir de cette date, ils mèneront des actions de guérilla de faible intensité le long de la frontière vietnamienne, principalement afin de soutenir les communistes vietnamiens dans leur guerre contre les États-Unis. Ce n'est qu'après 1970 que ce mouvement prend de l'ampleur grâce surtout à l'extension de la guerre du Vietnam au Cambodge qui leur apporta le soutien des forces nord vietnamiennes et leur savoir militaire.
Pendant ce temps (mars 1970) le roi Sihanouk, alors qu'il est en visite en France, est victime d'un coup d'état du général Lon Nol (il faut savoir
que Lon Nol était soutenu par les USA). Sihanouk se retrouve exilé a Pékin, là il lancera un appel à son peuple: "il faut prendre le maquis pour combattre l'impérialisme américain" et Lon Nol. Les Kherms Rouges sauront profiter de cet appel, de l'incapacité du gouvernement de Lon Nol et de la barbarie des bombardements, pour recruter des combattants, ces derniers croyant se battre pour Sihanouk. A ce moment là, les Kmers rouges existent en tant que forces armées...
Finalement, le 17 avril 1975, les Kmers Rouges marchent sur Phnom Penh, chassent tous les habitants de ville (en une journée, la ville fut vidée de la quasi-totalité de ses 2 millions d'habitants, et laissée à l'abandon) sous prétexte de bombardements américains.
Les Kmers Rouges profitent de l'illusion de la libération pour renier et abattre leur dernières alliances: sympathisants de Sihanouk, les opposants, et les nords vietnamiens.
La« Kampuchéa démocratique », une dictature particulièrement dure et extrême est alors instaurée, elle est dirigée principalement par Pol Pot, Nuon Chea, Sao Pheum, Ta Mok, Ieng Sary, Son Sen et une poignée de lieutenants, ils se font appelés l'Angkar ou l'Organisation.
La population fut envoyée à la campagne dans les coopératives pour travailler et être surveillée. l'Angkar ordonne l'exécution de tous les intellectuels (médecins, pharmaciens, ingénieurs, professeurs...), de tous les militaires (de l'ancien régime) et des moines opposants.

Ils créeront cette même année la prison de détention de Tuol Sleng ou S-21. Là, les Khmers rouges enfermaient tous les opposants supposés au régime, sur n'importe quel motif, valable ou non (femmes et enfants compris), le simple fait de porter des lunettes (y compris pour les enfants) était suffisant pour être considéré comme intellectuel et donc "à exterminer". Sur les 16 à 20 000 prisonniers de Tuol Sleng, personne ne s'est échappé. À la libération du camp, il n'y aura que sept survivants
Mais la situation économique du pays va se dégrader, Pol Pot va donc tout miser sur la production et l'exportation du riz, voulant multiplier par 3 le rendement. Pour se faire, il va forcer tout le peuple à travailler durement et il va réduire les portions de nourriture des habitants, c'est le début d'une grande famine.
Malheureusement cette politique draconienne ne fera rien pour l'économie du pays qui sombre de jour en jour.
En 1977, Pol Pot va commencer à devenir paranoïaque, il reporta la responsabilité des échecs du système sur le Parti et déclencha des purges meurtrières au sein de celui-ci. Ce sont ces purges qui remplirent également le sinistre centre d'interrogation et d'exécution S-21.Ce sera donc la paranoïa de leur dirigeant qui va affaiblir les Khmer Rouges. Ceci profitera aux Vietnamiens qui prendront Phnom Penh (toujours vidée de sa population) le 7 janvier 1979, faisant fuir les Khmers Rouges vers la frontière Thaïlandaise. C'est la fin de 5 ans de torture et de génocide, deux à trois millions de personnes (plus d'un tiers de la population), seront mortes de faim, d'épuisement ou exécutées. Ce bilan fait du régime de Pol Pot l'un des plus meurtriers du XXe siècle.

Les répercutions du régime de Pol Pot vont s'étendre encore pendant de nombreuses années. En 1980, les Cambodgiens connaitront a nouveau la famine, les réserves de riz ont été vidées par la folle ambition économique des Kherms Rouges. De plus, jusqu'à la mort de leur chef Pol Pot en 1998 (date à laquelle ils déposeront réellement les armes) les derniers Kherms Rouges continueront à œuvrer et à tuer.
Le chemin jusqu'au gouvernement démocratique actuel (installé qu'en 1993) fut long et encore semé de nombreux obstacles, mais c'est une autre histoire...

Toutes ses années de guerres ont laissé sur le territoire des souvenirs sanglants et dramatiques, le Cambodge est aujourd'hui, un des pays les plus miné au monde. En 2004, on estimait de 4 à 6 millions le nombre de mines anti-personnels sur le territoire cambodgien et à seulement 8% la surface du territoire qui a pu être déminé et sécurise. Il n'est donc vraiment pas rare, et on vous le confirme de voir des cambodgiens amputés errer dans les rues.

Voila, nous nous rendons bien compte qu'il y a plus drôle pour des vacances mais nous avons voulu vous faire ce topo sur cette période de l'histoire cambodgienne car elle est la plus connue, mais pour beaucoup et c'était notre cas, elle était très floue. Nous avons été visiter la prison du S-21 qui est restée quasiment en l'état, avec des taches de sang encore présentent dans les cellules, et nous en sommes sortis vraiment retournés. Nous avons aussi rencontré beaucoup de gens qui vous parlent spontanément de cette sale période et ça aussi ça nous a retourné. Et nous avons vu ces personnes en prothèse ou avec des moignons, alors on a voulu vous faire partager, ce que nous avons pu apprendre ici sur place certes dans un but de mémoire collective car il ne faut pas oublier...mais aussi parce que ça fait parti de notre voyage, donc de nos récits...

Pensée....
 


Note: 5/5 - 1 vote(s).

Syndication :

Par michel bo papa

le 25/06/2008 à 11:27:31

bonjour les enfants,
c'est une page terrible de l'histoire cambodgienne qui se tourne, mais vous avez raison de vouloir nous faire partager votre émotion, il est difficile d'imaginer le degré de cruauté et la stupidité de ces
dirigeants khmers, j'ai vu une émission il y a peu (une semaine) sur l'histoire du cambodge sur ARTE, mais surtout un film venant illustré l'émission, c'était l'horreur
absolue, et votre récit témoigne ....
je souhaite que ce peuple retrouve la tranquillité et la sagesse, les survivants
n'oublierons pas et il faudra que les générations suivantes soient éduquées dans
le souvenir,
continuez votre route, et témoignez,
je vous embrasse
papa

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Morgane et Jérôme ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty