Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Morgane et Jérôme
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/03/2008
Nom BERTHIER
    Envoyer un message
Envoyez-moi un SMS
Durée du séjour 11 mois
Nationalité France
Description
On ne travaille pas pour l'année de nos 30 ans!!!!
Note: 4,3/5 - 77 vote(s).



Localisation : Bolivie
Date du message : 18/10/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Bolivie - La Paz

Population : 8.9 millions et 3 millions de Lamas
1 euro = 10 bolivianos

Hola amigos,

Nous sommes en Bolivie depuis 8 jours. Après les incroyables et surprenants paysages des hauts plateaux et du Salar d´Uyuni, nous sommes partis en direction du nord.

Notre première idée était de nous rendre au parc national Sajama, situé à l´ouest du pays tout près de la frontière Chilienne (où l'on pensait retourner avant le Pérou). Mais nos plans ont du se modifier à la dernière minute. Alors que nous étions dans le bus, une manifestation d´une envergure extraordinaire nous a fait perdre un temps infini, on a été bloqué pendant environ 3h (ce qui a double notre durée de voyage) ne sachant pas où on allait dormir, on a opté pour un nouveau programme et la sécurité d´un toit sur la tête pour la nuit. Nous avons donc poussé chemin jusqu'à la capitale La Paz : tant pis, nous inversons complètement notre itinéraire, finalement nous rentrerons au Pérou par le Lac Titica et en sortirons au niveau du Chili..
La Paz est un stop incontournable d'une visite en Bolivie. En arrivant par la route on la surplombe, elle émerge toute de ocre vêtue d'un coup en dévorant le fond d'une vallée et ses coteaux. C'est une vision saisissante et assez incroyable à cette altitude, en effet La Paz avec ses 3600m d'altitude est la capitale la plus haute au monde (de surcroit elle possède un dénivelé de plus de 1000 m entre ses quartiers) et elle est entourée par des montagnes gigantesques qui vont jusqu'à 6560m comme le Nevado Illimani.
Pour ne rien enlever à son charme elle possède des ruelles ravissantes et une belle architecture coloniale, cependant son altitude élevée, ses rues raides et sa pollution rendent sa découverte assez éprouvante, on est rapidement essoufflé et avec les pots d'échappements dans la tête il n'est pas évident de le reprendre!

Pour ce qui est des boliviens, même si ils peuvent paraitre froids au premier abord, ils sont, dès que la conversation est engagée, assez sympathiques et courtois (pour info, la population du pays est composée à 55% d'amérindiens (soit 30% Quechua et 25% Aymara) pour 15% de blancs européens et donc 30% de métis). Les femmes amérindiennes portent des costumes traditionnels très colorés et ont sur la tête un chapeau rond fort original, il n'est malheureusement pas évident de les photographier car elles sont très superstitieuses et refusent la photo. Cependant avec un bon zoom ou après leur avoir acheté quelque chose on arrive à avoir leur bonne grâce... Les traditions se révèlent encore très fortes ici et nous font découvrir une culture extraordinaire, c'est pour nous un vrai dépaysement que l'on apprécie vraiment même si l'on pense que sa compréhension restera plus énigmatique que ne fut celle asiatique, mais on espère réussir à vous en dévoiler un peu en se rendant par la suite dans les campagnes et en essayant de dormir chez l'habitant, on verra...

Notre venue sur La Paz, nous aura elle, permise de mieux comprendre le ralentissement que nous avons subi sur la route en venant. Hier, en nous promenant nous nous sommes à nouveau retrouves au milieu de milliers de manifestants (pacifistes, en tous cas pour le moment) et qui dit manifestation dit policiers ou plutôt CRS, sauf qu'ici ils sont armés jusqu'aux dents : mitraillettes, fusils à pompe, grenades, etc... On peut dire que ça nous a quelque peu impressionné, on a donc essayé de glaner quelques informations...
En fait, encore une fois pendant notre voyage (cf Nepal et Cambodge), nous nous retrouvons à un moment historique d'un pays. Lundi dernier, le Président de la République Bolivienne (gouvernement socialiste) : Evo Morales (premier chef d'État dans ce pays d'origine indigène) a lancé une ¨marche historique¨ de plusieurs jours à travers les Andes, pour défendre son projet de nouvelle constitution qui fut tant de fois repoussé, boycotté et refusé par ses opposants. Des centaines de ses partisans, indigènes tout comme lui, ont alors débuté un marathon de plus de 200 km jusqu'à la Capitale. Ils espèrent ainsi réclamer au Congrès la convocation d'un référendum constitutionnel.
Le projet de la nouvelle constitution a pour but de redistribuer des richesses (recette des ventes de gaz) aux communautés défavorisées des Andes, ce qui bien entendu déplaît fortement aux gouverneurs libéraux des régions riches et prospères de l'est du pays mais qui trouvent écho auprès des plus démunis. Pour rajouter au mécontentement et à l'opposition de ces gouverneurs, la réalisation de ce projet (dénoncé comme ¨étatiste¨) permettra la réélection jusqu'en 2019 du président Morales...
Pour le moment, les infos se font rares mais apparemment, tous les jours le projet est repoussé et ici le bruit courre que ce lundi 20 devrait être une journée importante et peut être ¨houleuse¨, en tous cas des renforts policiers sont encore prévus. Mais rassurez-vous pour nous, nous partons demain plus au nord.

La Bolivie s'avère être un pays à l'histoire et à l'économie difficile. Historiquement, elle a connut la colonisation par les espagnols jusqu'à son indépendance en 1825, puis elle fut déchirée tant au niveau de ses frontières à cause des guerres, que par les différentes périodes de dictatures qui suivirent. Économiquement, la Bolivie a été pendant longtemps l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine. Malgré quelques ressources : le gaz naturel (qui est quand même la seconde réserve de gaz naturel d'Amérique du Sud derrière le Venezuela), le soja, le pétrole, le zinc, et l'étain, ce pays ne réussit pas à nouer de nouvelles relations commerciales, en effet à cause de son enclavement, il reste tributaire de ses voisins et surtout du Chili qui lui barre (depuis la fameuse guerre du Pacifique (1879-1884)) l'accès a la mer et donc la souveraineté de ses exportations. Pour rajouter, à sa fragilité et à sa “dépendance”, l’économie du pays dépend beaucoup de l’aide apportée par les pays étrangers (or le soutien des USA a disparu depuis l’expulsion de son ambassadeur ce mois de septembre).
Bref, la Bolivie est encore fort instable.

Pour nous touristes, cette instabilité rend la visite de ce pays vraiment très peu couteuse (un menu du midi coute 1euro50 pour l’entrée, la soupe et le plat) mais engendre aussi une certaine insécurité (il faut faire particulièrement attention à ses affaires, on a déjà entendu des touristes se faire détrousser). Encore une fois, pas d'inquiétude, on fait attention à nous et à nos petites affaires. Ces débuts en Bolivie, nous ont tout de même emballés et on a hâte d'en découvrir encore plus.


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Tata danielle

le 19/10/2008 à 21:43:54

Histoire-géo ce n'était pas mon truc à l'école et j'ai loupé pas mal de choses. Je regrette de n'avoir pas eu des profs aussi intéressants que vous pour nous captiver.
SVP pas d'intéro à votre retour, pas assez de place sur les paumes de mains pour l'antisèche avec tout ce que vous nous avez fait partager.
je suis rassurée de savoir que vous faites attention aux détrousseurs, que vous êtes prudents et que vous profitez pleinement de toutes ces merveilles.
Je pense très fort à vous, gros bisous.


Répondre à ce commentaire

Par R1

le 21/10/2008 à 09:28:31

Hola,

eh ben ce pays est vraiment beau, rien de plus à dire. Je note cette destination dans un coin de ma tete pour un futur j'espere proche.
Amusez vous bien, profitez.
Moi, c'est la Reunion à partir du 2/11, yahouuuuu!!!, vous me rejoignez??????????

Biz

Répondre à ce commentaire

Par Thierry

le 22/10/2008 à 14:50:37

Ah la Bolivie que de souvenirs… merci de me faire revire ces moments !
Bises à tous les deux


Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Morgane et Jérôme ]